Errol et Lyne Savard

on Oct 14 in ouvriers by

Nos ouvriers

Nous sommes tous les deux natifs de St-Ambroise, petit village situé au nord de Chicoutimi. Bien que nous n’ayons pas eu le même environnement familial, notre éd- ucation religieuse fut similaire. C’est par l’exemple de nos parents que nous avons pra- tiqué la religion catholique tout au long de notre enfance.

Errol

Mon père est décédé lorsque j’avais 8 ans, et ma mère s’est remariée à un homme plutôt absent. Le climat était très désagréable à la maison. Nous étions six garçons et une fille, mais je préférais plutôt avoir du plaisir avec mes nombreux amis. À l’adolescence, j’étais un garçon très influençable et rapidement je me suis mis à consommer de la drogue et de la boisson de façon régulière. Dieu et la religion ne faisaient plus partie de ma vie à cette époque.

Vers l’âge de 16 ans j’ai fait la connaissance de Paul, un jeune homme de quatre ans mon aîné. C’est par l’intermédiaire de cet ami que l’Évangile me fut présenté pour la première fois. Des vérités extraordinaires vinrent combler ce que je recherchais depuis si longtemps, je trouvais enfin un vrai Père ! C’est à 19 ans que je suis devenu un enfant de Dieu, sauvé par Sa grâce. À ce moment-là, je fréquen- tais celle qui un an plus tard deviendrait ma femme, Lyne.

Lyne

Quand Errol a commencé à me partager le message de l’Évangile et les erreurs qu’il avait découvertes au sujet de notre religion, je me suis mise tout de suite sur la défensive. Je savais que je n’avais pas toujours été la fille parfaite, mais depuis plusieurs mois, je m’étais franchement améliorée. Et si je n’allais pas au ciel à cause de mes bonnes œuvres, qui pourrait y aller ? D’ailleurs, suite à nos recherches personnelles, Errol et moi avions fait un retour à l’Église catholique avec l’intention de nous y impliquer fidèlement. Mais voilà que mon amoureux venait tout bouleverser. Dieu a également usé de grâce envers moi. Il s’est servi de plusieurs passages bibliques, et de la patience d’Errol pour me conduire à la repentance. J’avais 17 ans à ce moment-là.

Nos familles nous montraient beaucoup d’opposition, mais nous étions décidés tous les deux à servir notre Seigneur et Sauveur, peu importe ce qu’Il nous demanderait.

Ministère

C’est ainsi qu’en 1980, l’Assemblée chrétienne de Jonquière devint notre nouvelle famille. Quelques années plus tard nous avions déjà 3 beaux garçons. Notre devise : dire oui à chaque fois qu’une invitation à servir Dieu se présentait à nous. En 1991, Donald Cox nous a suggéré d’aller vivre une année inoubliable en Californie. Nous avons tout vendu et sommes allés suivre une formation de disciple, avec comme professeurs : Jean Gibson et William MacDonald. Que de bénédictions ! C’est en 1995 que nous avons été recommandés à l’œuvre plein temps par nos frères et sœurs de Jonquière. Jusqu’en 2006 nous avons œuvré auprès de la jeunesse et avons été impliqués dans l’enseignement et les visites pastorales.

Des difficultés imprévues nous ont contraints à prendre un recul face au ministère pour une période de deux ans. Encore une fois Dieu avait un plan et cela nous a amenés dans la région de Québec, plus précisément à St-Jean Chrysostome. Cette assemblée priait depuis déjà quelque temps pour de l’aide supplémentaire. Ce n’est pas sans douleur que nous avons quitté notre région natale et nos familles, cependant le Seigneur a su nous déraciner pour mieux nous enraciner en Lui.

Lyne et moi avons goûté la grâce de Dieu pour le salut de nos âmes il y a maintenant trente ans. Aujourd’hui, cette même grâce nous est accordée pour Le servir au milieu de son peuple. Depuis 2008, nous sommes à nouveau dans le ministère à plein temps. Nous trouvons une grande joie à travailler au sein de l’église locale de St-Jean-Chrystome auprès de la jeunesse, dans le counseling avec les jeunes couples et les personnes pas- sant par des difficultés et finalement dans la prédication. Nous continuons également à visiter l’Assemblée de Girardville quatre jours pas mois. Le Seigneur nous fortifie en voyant nos frères et sœurs s’attacher à la Parole de Dieu.

Malgré nos fautes et nos faiblesses, nous entendons la voie du Seigneur nous dire, « Pais, mes brebis » (Jean 21.16) Voici notre motivation : «…paître l’Église de Dieu qu’Il s’est acquise par son propre sang » (Actes 20.28).

Tags: , ,

Comments are closed.